#Thread Laurent, « mondialiste » est un concept politique issu de l’extrême droite nationaliste et identitaire. Ce langage n’a aucune valeur scientifique, et il a une valeur politique très marquée. Ce langage n’est pas acceptable chez un sociologue qui se proclame de gauche...
Lettre du Médiateur à la présidente de la Commission Européenne suite à une plainte pour non-communication des SMS échangés avec le PDG de Pfizer. Absence de contrôle démocratique sur la Commission et connivence entre les dirigeants mondialistes lecourrierdesstrateges.fr/20…
3
5
0
13
Parmi les précurseurs du mondialisme : des économistes libéraux comme Lionel Robbins, Barbara Wootton et Friedrich Hayek, qui militaient dans les années 1940 pour le fédéralisme à l’échelle nationale et internationale.
1
1
0
2
Il n’était pas encore question en 1945 de libre circulation des capitaux, instaurée dans le cadre mondial à partir de 1986, ni de libre circulation des hommes, promue par le traité d’Amsterdam (1995) destiné à permettre la liberté de mouvement des ressortissants de l’UE
1
0
0
0
Si la mondialisation consiste dans la globalisation du capitalisme à l’échelle mondiale, le mondialisme est une idéologie à géométrie variable qui télescope des néolibéraux avec des écologistes libertariens, des sociodémocrates multiculturalistes et des régionalistes racialistes
1
1
0
0
Le concept de « mondialisme » se diffuse en France au début des années 1980 dans les milieux d'extrême droite. Il est aujourd’hui diffusé sur les chaînes d’info d’extrême droite où il est débattu par des représentants du capitalisme brassant les égouts de la pensée
1
0
0
0
Ce concept est utilisé par Marine LePen dans son livre « Pour que vive la France » (2012) et par Donald Trump qui affirme son rejet du« mondialisme » lors de son discours devant l'ONU en septembre 2018.

5:55 AM · Sep 27, 2021

1
0
0
0
Le clivage mondialisme/souverainisme conceptualise le champ politique en le réduisant à un clivage interne au capitalisme (du type Démocrates VS Republicains aux USA). Cela a pour effet d’évincer la gauche et de faire monter les partis nationalistes, identitaires et xénophobes.
1
0
0
0
Le concept de « mondialisme » réduit le champ politique, mais il est aussi intrinsequèment xenophobe car il sous entend que les problèmes socio-économiques sont majoritairement dus à l’immigration.
1
0
0
1
Le concept de mondialisme détourne l’attention du vrai problème, le capitalisme et la concentration du pouvoir et des richesses dans les mains d’une classe bourgeoise organisée et radicalisée, et sous-tend un transfert de pouvoir à une frange radicale prônant le repli identitaire
1
1
0
1
Les anti-mondialistes, comme ils se nomment, veulent constituer une "mondialisation de l'anti-mondialisme", une alliance des nationaux... Bref, une internationale du nationalisme liguée contre la liberté de circulation et l’immigration franceculture.fr/emissions/l…
1
0
0
0
La bourgeoisie dirigeante occidentale, qu’elle soit dite « progressiste » ou dite « conservatrice », prône le capitalisme de marché, principalement de type néolibéral voire ultra-libérale ou libertarien.
1
0
0
1
Ce système de pouvoir impérialiste est différent de celui de la Chine qui s’organise autour d’un capitalisme d’Etat. Cela dit, la Chine s’est ouverte aux logiques d’échange du capitalisme de marché tout comme l’Occident est fasciné par la dictature à la Chinoise.
1
0
0
1
Enfin, le concept de souverainisme peut être intéressant si on entend par là la réappropriation de la République et de la Démocratie #RIC, #Constituante ainsi que la transformation de notre modèle économique, sur une base anti-capitaliste et anti-autoritaire, à la Friot.
✔️#Thread Le droit au salaire est le cœur de la lutte sociale. Sa mise en place signera l’avènement d’une société plus juste et réellement démocratique Le droit au salaire permet de reconnaître que nous sommes tous des producteurs de richesse et des acteurs de la démocratie
Show this thread
1
1
0
3
Pour une mise au point sur les positions de la gauche modérée (LFI) et de la gauche internationaliste (NPA) sur l’immigration : revue-ballast.fr/penser-limm…
1
2
0
2
Reste la question de la possibilité de dépasser l’opposition entre multiculturalisme (ou créolisation chez LFI) et identitarisme (patriote, souverainiste chez l’extreme droite) pour inventer une nouvelle écologie politique plus apte à prendre en compte les réalités vécues
Replying to @DocteurGonzo4
Ces études montrent que les colonisés ou « subalternes » subissent la marginalisation et la négation de leurs épistémè (connaissances propres à un groupe social) Or, le multiculturalisme s’il n’est pas mauvais en soi fait parti du savoir dominant et participe de la colonisation.
Show this thread
1
1
0
2