Sur le ft que plus monte ds la hiérarchie des métiers de la santé plus les gens st vaccinés (médecins vs autres professions) j'ai svt lu que ça montre un pb "d'ignorance" ou de formation aux enjeux de recherche. Autre hypothèse: reflet de rapports différents au pouvoir &autorité?

Jan 5, 2022 · 11:45 PM UTC

2
16
58
Je sais pas à quel pt c'est vrai auj, la vaccination ayant progressé ms c'est ce que des études révélaient ces derniers mois. Au mieux on disait "les métiers du bas st éloignés de la recherche" au pire, on parlait d'une porosité plus grande par "ignorance" ouest-france.fr/sante/vaccin…
1
2
10
Ds l'article du #LT, une infirmière disait que c'était la "proximité" plus grde avec les patients qui pouvait expliquer plus de méfiance : "leurs inquiétudes sont aussi les nôtres". (ça ft écho à l'article de S.Mulot sur la Gpe et les contacts plus distants des médecins en gros)
2
3
17
et c'est déjà bien plus intéressant comme angle que parler d'un manque "d'instruction" (vision idéaliste du monde qui réduit les conflits sociaux à des questions de connaissance/ignorance) ms je pense vraiment qu'il faut creuser la question du pouvoir: pk ce vaccin y est associé?
1
2
30
pk il est symboliquement associé aux dominants, aux autorités, au fric, alors que plein de choses qui le st tout autant ne déclenchent pas ces associations (genre...les traitements?! pk le vaccin parait plus "capitaliste" "mondialiste" qu'eux qui st aussi ds la logique marchande)
3
4
34
je pense que c'est l'enjeu pour le camp de l'émancipation, gauches, anti-impérialistes etc de comprendre ça. C'est d'ailleurs pas la première fois qu"on" est confronté à penser ça. ex, sur un tout autre plan, sujets différents mais : association juif et pouvoir, homo et pouvoir.
1
17
malgré les différences entre ces sujets, c'est pas dénué d'intérêt de s'intéresser à la façon dont certaines catégories de personne ou des thématiques st associées aux "dominants", d'autant que parfois ya des passerelles (rhétoriques antisémites & homophobes des discours antivax)
2
3
18
et on pourrait objecter que la rhétorique antivax est de façon générale raciste chez ces promoteurs célèbres (ex droites us) et pas que antisémites, sauf que les figures racialisées n'ont pas les mm fonction ds cet imaginaire. D'un côté ils pvt te sortir des trucs eugénistes en
1
1
11
mode on veut pas devenir des races inférieurs (et ça mobilise un fond bien négrophobe, anti Afrique etc) mais le "juif" c'est celui qui organiserait le complot, celui qui tient le truc, donc, le pouvoir. pk le vaccin - et pas autre chose- joue massivement ce rôle ici ?
1
11
le militantisme antivax existe depuis un moment, mais là ça déborde clairement de sa base militante ds les pays occidentaux, pk ? pk l'envie de dire non à un colon s'associe pr certains à ça chez nous (jparle pas des militants politiques), et pas autre chose ? etc etc
1
1
14
bref je radote ms le noeud est là imo: - comprdre l'association entre vaccin & pouvoir (dc penser pouvoir, hégémonie, angle mort de bcp de pro vax) - pr défaire ce lien mortel entre les 2, au sens propre comme figuré d'ailleurs, et penser des politiques sanitaires émancipatrices
1
6
1
29