Le « son of a bitch » est-il devenu une habitude pour les présidents américains. En 2017, Donald Trump utilisait ce "qualificatif" pour Colin Kaepernick: « get that son of a bitch off the field now, he’s fired, he’s FIRED! » Une séquence assez incroyable.
PatriotTakes 🇺🇸

Jan 25, 2022 · 11:03 AM UTC

4
6
4
31
22,820
Replying to @TheoLaubry
La seule et significative différence est le monsieur n’a jamais voulu s’excuser pour quoi que ce soit!
1
Replying to @TheoLaubry
finalement si ils emploient les mêmes formules pour qualifier les journalistes c’est que… non rien….
Replying to @TheoLaubry
Je pense que pour un président de la république ce langage n’est pas approprié,mais étant aux États-Unis ici,je pense que les américains ne considèrent pas ce genre de choses,c’est leur quotidien les insultes même si c’est pas souvent péjoratif. C’est ça aussi l’Amérique.
3