Tu cherches du contenu #scientifique de qualité abordant les thématiques autour du #végétalisme ? Suis-moi !

Joined August 2020
🙂 🥦 Bienvenue sur la page 🐥🥑 Vous trouverez ici une archive de tous les tweet de cette page ainsi que du compte Fb et Insta classés par date drive.google.com/file/d/1A_l… Ce tableur sera régulièrement mis à jour Vos suggestions pour améliorer ce doc sont les bienvenus ! Enjoy
7
7
2
44
🐄L'élevage, destructrice de protéines ? 🚮 (TLDR oui) 🟩Les auteurs regardent l'efficacité de conversion de ≠ élevage aux USA, et quels gains seraient obtenus en substituant des 🐮 par des 🐔(pourquoi la redirection vers l'alimentat° humaine n'a pas été considérée?) 🧵1/6
2
19
5
62
🧵2/6 1️⃣L'élevage est inefficient : Il faut 14 calories végétales pour produire 1 calorie animale. Si on prend en compte le végétal comestible uniquement, il en faut toujours 7 pour 1. Les élevages les + dissipateurs de ressources sont🐮et🐷, les moins pires sont les 🥚 et le 🥛
1
1
15
🧵3/6 2️⃣En ce qui concerne les protéines, même constat : il faut 13 protéines végétales pour produire une protéine animale. Même en prenant en compte les protéines végétales comestibles uniquement, il en faut 6.5 pour produire une protéine animale comestible.
1
11
🧵4/6 3️⃣Les diagrammes de Sankey permettent de voir le flux de calorie et protéines, de la production végétale primaire (à gauche), à la consommation humaine (à droite) avec les pertes massives visibles par la flèche déviant vers le bas.
1
7
🧵5/6 🧠Les pertes dans les diagrammes de flux sont avant tout d'ordre physique, et pas logistique. C-à-d que même avec un système de product° parfait, les pertes brutes de l'élevage seraient toujours de ~90%. Cela découle des deux premiers principes de la thermodynamique.
1
9
🧵6/6 🖊Il est regrettable que l'étude n'ait pas produit un scénario de redirection de l'alimentation végétale vers les humains + production de biofuel avec les sous-produits de cultures pour amortir les émissions fossiles liées au transport.
1
9
🧵7/6 Il n'y a également pas de considération de surface agricole ici, ni de cout d'opportunité, qui seraient certainement encore plus en défaveur de l'élevage.
1
8
Source : A Shepon et al 2016 Environ. Res. Lett. 11 105002 doi.org/10.1088/1748-9326/11…
1
9
🧪🥓🍔Analyse de la qualité nutritionnelle de 142 alternatives végétales sur le marché Suédois 🐷Cette récente étude constate que la transition vers une alimentation végétale est importante pour des raisons de santé et d'environnement. [🧵1/7]
2
56
6
163
Les viandes végétales facilitent cette transition, en témoigne la croissance annuelle du marché de la viande végétale de 15%/an depuis 5 ans en Suède. Peut-on recommander la conso. de viandes végétales pour lutter contre le chgmt climatique tout en gardant un régime équilibré ?
1
2
15
[🧵3/7] 📊D'après leurs analyses, les viandes végétales sont globalement plus saines que les viandes d'abattoir car elles contiennent plus de fibres (15% des recommandation vs. 0%), moins d'acide gras saturé (4% vs. 15%) tout en ayant une teneur en protéines et gras similaire.
1
13
[🧵4/7] En ce qui concerne d'autres nutriments, ils ne sont pas obligatoires, donc peu de produits les affichaient. Les produits végé affichant ces nutriments étaient en moyenne + riche en fer, vitamine B9 et B2. La teneur en B12 des produits fortifiés est la même que la viande.
1
13
[🧵5/7] ✅Concernant la catégorisation en Nutriscore, j'ai cherché sur Open Food Fact le Nutriscore moyen des différents items étudié (Saucisse, burger, bacon) pour les comparer avec ceux des produits végétaux de l'étude.
1
11
[🧵6/7] Globalement, les produits végétaux ont un meilleur Nutriscore: 35% sont A (contre 3% pour les viandes), 27% B (0% pour les viandes), 30% sont C (idem pour la viande), seulement 18% sont D (contre 67% pour la viande).
1
11
[🧵7/7] 💬Bien que de nombreux autres nutriments (zinc, ω3 etc), et la biodisponibilité du fer et des protéines reste à analyser, cette première étude est prometteuse et conclut que les analogues végétaux ont toute leur place dans un régime équilibré durable
1
12
🧵4/6 Par conséquent, les émissions moyennes des repas sont systématiquement plus basses en présence d'un label carbone, et plus basses lorsque l'option par défaut est bas-carbone.
1
3
🧵5/6 📣Puisque les repas + végétal sont systématiquement bien moins polluants que les repas carnés, les mesures pour nudger les citoyens à faire des choix "bas-carbone" seront associés à une végétalisation de l'alimentation.
1
3
🧵6/6 🧠En conclusion, indiquer l'impact écologique des produits permet aux personnes de faire des choix plus écologiques, et mettre une option bas-carbone par défaut permet de profiter de l'inertie psychologique pour aider la planète et les animaux.
1
1
5