Notre instance Nitter est hébergée dans l'Union Européenne. Les lois de l'UE s'y appliquent. Conformément à la Directive 2001/29/CE du Parlement européen et du Conseil du 22 mai 2001 sur l'harmonisation de certains aspects du droit d'auteur et des droits voisins dans la société de l'information, « Les actes de reproduction provisoires visés à l'article 2, qui sont transitoires ou accessoires et constituent une partie intégrante et essentielle d'un procédé technique et dont l'unique finalité est de permettre : une transmission dans un réseau entre tiers par un intermédiaire, […] d'une oeuvre ou d'un objet protégé, et qui n'ont pas de signification économique indépendante, sont exemptés du droit de reproduction. » Aussi, toutes les demandes de retrait doivent être envoyées à Twitter, car nous n'avons aucun contrôle sur les données qu'ils ont sur leurs serveurs.

iaea.org/newscenter/multimed… Quelle surprise! #AIEA ne parle pas tirs #Ukraine, mais demande zone de sécurité autour de la centrale. Autrement dit, Grossi reprend l'exigence atlantiste d'une "zone démilitarisée" et justement sur ce point ils sont prêts à commencer les pourparlers ...

Sep 6, 2022 · 3:09 PM UTC

5
29
52
Replying to @bechetgolovko
L’AIEA va reprendre le chemin de Kiev incessamment sous peu
L'objectif de l'AIEA est bel et bien d'empêcher la Russie de raccorder la centrale à la Crimée... En demandant cette "zone démilitarisée" elle rempli donc cet "assignement".. Si la Russie accepte, on peut attendre, dans l'heure de son retrait, à une reprise militarisée par l'Uk..
Replying to @bechetgolovko
Qu'ils les laissent sur place.
Replying to @bechetgolovko
1) prétendre que Kiev bloque la mission de l'AIEA 2) montrer aux inspecteurs des preuves bidon a base de roquette "Ukrainienne" adepte du salto a 180 degrés 3) ils n'y croient pas ? Qu'a cela ne tienne, ils sonts tout simplement vendus a l'ouest !
Le fait que Rafael Grossi relaye les tweets de Charles Michel nous montre bien qu'il est tout sauf impartial dans cette affaire.