Le pré-rapport de la Cour des comptes au sujet des plans algues vertes fuite ce matin dans Le Télégramme. Leur échec manifeste est imputé notamment à la faiblesse des moyens engagés et à l'effondrement des contrôles dans les exploitations agricoles (-73 % depuis 2010).

4:10 AM · Apr 29, 2021

13
290
10
351
Selon le quotidien, les magistrats se reposant sur les études scientifiques insistent clairement sur la réduction des apports en azote d'origine agricole dans les cours d'eau, « moyen d'action prioritaire ». Encore aujourd'hui, de puissants acteurs relativisent cette approche.
1
14
0
22
La concentration moyenne en nitrates en bien baissé d'un tiers dans les rivières bretonnes en vingt ans, mais « la pression d'azote épandu stagne depuis 2015 » et depuis 2013 l'évolution de la surface d'algues vertes suit une tendance haussière, surtout dans les vasières.
2
9
0
18
Un grand classique l'absence des contrôles. L'état ne veut pas voir. Aujourd'hui les fosses a lisier qui fuient, les "erreurs de comptage" des porcelets, demain le scandale des methanisateurs avec la même explication. Aucun contrôle.
0
1
0
9
Je crains que cela ne soient pas présent dans les médias nationaux.
1
0
0
2
Et pourtant cela mériterait. Nous verrons.
0
0
0
2
Et qu'en pensent les agri-chimiques de la @FNSEA ?
0
0
0
4
Replying to @infos_etc
5% de la population française et 58% de l'élevage porcin en Bretagne : Comment peut-on laisser faire une telle absurdité avec les pires conséquences sur l'environnement. @regionbretagne @LoigCG @ThierryBurlot @olivierallain_ insee.fr/fr/statistiques/190…
Show this thread
0
2
0
3