❌ Bah on les surélève ? 😆 En 2100, d’après le GIEC, dans le pire des scénarios improbables, le niveau des océans aura augmenté de 1,10m par rapport à aujourd’hui, c’est quelque chose de très prévisible et largement anticipable.
2
1
0
125
Bien évidemment dans la réalité c’est plus compliqué que juste de dire "on réhausse d’un mètre", notamment à cause des événements extrêmes qui se produiront plus souvent, mais ça n’a vraiment rien d’insurmontable pour la construction de centrales électriques en bord de mer.
5
1
0
108
🗣 « Elle est extrêmement polluante. Réduire ses impacts environnementaux à ses seules émissions de CO2, c’est se voiler la face sur la pollution des mines d’uranium, qui contamine des territoires entiers. »
1
1
0
73
❌ Très mauvais diagnostic. Oui, le nucléaire pollue, mais il pollue autant voire moins que l’éolien ou que le photovoltaïque. Est-ce que ces ONG proposent donc d’arrêter l’éolien et le photovoltaïque parce qu’ils polluent plus que le nucléaire ?
6
37
1
261
Sur la pollution des mines d’uranium, Orano met à disposition du public une base de données de tous les sites miniers en France avec leur suivi environnemental, qui contient largement de quoi vérifier que cette pollution est en grande partie fantasmée.
5
7
0
137
On me dit à l’oreillette qu’Orano est un industriel et que pour ces ONG il n’est donc pas crédible par définition. Boaf, il y a le même genre d’infos sur le site de l’IRSN, « l’expert public en matière de recherche et d’expertise sur les risques nucléaires et radiologiques ».
4
4
1
134
Tant qu’on parle de ça autant le faire jusqu’au bout : l’uranium est naturel (on peut même dire qu’il est bio 💁‍♂️), et on en trouve absolument partout en France dans des concentrations variables.
6
34
12
240
Juste pour vous donner une idée, dans une couche de seulement 1m sous la ville de Nantes et de ses 300.000 habitants, il y a environ 850 tonnes d’uranium, et ça ne pose strictement aucun problème, n’est-ce pas @nantesfr ?
10
16
4
197
🗣 « À l’autre bout de la chaîne, des centaines de milliers de tonnes de matières et déchets radioactifs s’accumulent dans des hangars, dans les sous-sols et débordent bientôt des piscines. »
1
1
0
73
❌ En fait de "sous-sols", l’immense majorité des déchets radioactifs français (90% du volume) se trouvent DÉJÀ dans des centres de stockage comme ceux-ci, qui n’ont vraiment rien d’exceptionnel vu la faible dangerosité des déchets qu’ils contiennent.
2
5
1
128
Quand aux piscines qui débordent "bientôt", leur saturation est en fait prévue aux alentours de 2030-2035, et pour éviter ça EDF est justement en train de construire un nouveau bassin de refroidissement, comme ceux de la Hague.

7:46 PM · Sep 6, 2021

1
6
0
137
Ces piscines reviennent souvent dans l’argumentaire anti-nucléaire, donc profitons-en pour expliquer ce que c’est et à quoi ça sert. Et pour ça rien de mieux que la série de @TristanKamin sur le cycle du combustible :
Suite du #thread sur le cycle du combustible #nucléaire : on passe au retraitement du combustible usé, qu'on appelle parfois, très maladroitement, traitement des déchets ou, pire, recyclage des déchets. L'épisode précédent :
Show this thread
2
4
1
117
🗣 « Les pires déchets ultimes, radioactifs durant des centaines de milliers d’années, n’ont aucune solution de gestion satisfaisante à ce jour, ni à Bure, en France, ni ailleurs. »
1
1
0
71
❌ Parfaite illustration des arrangements des anti-nucléaires avec les chiffres : soit ils parlent en volume total sans mentionner la faible radioactivité de 97% d’entre eux, soit ils parlent en dangerosité sans mentionner que ça ne concerne que 3% des déchets…
2
20
1
170
Donc pour ces 3% de déchets dangereux (moyenne et haute activité), la solution retenue, après plus de 25 ans de recherches, est le stockage géologique en profondeur, qui permet d’assurer la sûreté à très long terme sans dépendre d’actions humaines.
2
6
0
122
Voilà ce qui va se passer : une fois conditionnés en colis, ces déchets seront stockés au milieu d’une couche d’argile à 500m de profondeur, stable depuis 160 millions d’années, et où l’eau met 10.000 ans pour se déplacer de quelques centimètres. C’est le projet Cigéo.
4
14
1
171
Si ces ONG pensent qu’il est impossible de contenir ces déchets pendant tout ce temps, elles devraient se demander comment ont été conservés les gisements de pétrole, gaz et charbon pendant des dizaines de millions d’années, malgré leur caractère hautement toxique et explosif…
2
14
0
146
Il faut aussi savoir que les études du projet Cigéo ont évidemment évalué les conséquences du réchauffement climatique, et même la survenue de la prochaine ère glaciaire dans quelques centaines de milliers d’années.
3
6
0
92
Bref, @ASN a instruit le dossier du projet Cigéo, et après de multiples consultations qui ont pris 2 ans, elle a rendu son avis : - Maturité technique satisfaisante - Dossier d’options de sûreté documenté et étayé, avancée significative par rapport aux précédents
2
4
0
105
🗣 « On ne peut pas vouloir sauver le climat dans les dix prochaines années en léguant aux générations futures des déchets radioactifs pour cent mille ans. »
2
1
0
55
❌ Non, le but de stocker ces déchets en profondeur c’est JUSTEMENT de ne pas les léguer à nos descendants… On ne peut pas à la fois vouloir préserver les générations futures de ces déchets ET être contre cette solution de stockage, c’est en totale opposition ! 🤷‍♂️
4
6
0
140
Je rajouterais que "sauver le climat dans les dix prochaines années" ne veut absolument rien dire, que cette phrase n’a aucune justification scientifique, et qu’elle fait le jeu des climatosceptiques qui s’en donnent à cœur joie avec ce genre de phrases foireuses :
1
1
0
112
🗣 « Les dizaines de milliards investis dans le nucléaire ne le seront pas dans les énergies renouvelables ou la rénovation thermique des bâtiments »
1
1
0
56
❌ « Les dizaines de milliards investis dans (n’importe quoi) ne le seront pas dans (n’importe quoi d’autre) » Rien de plus à ajouter sur cet argument réthorique complètement creux.
4
2
1
120
This Tweet is unavailable.
❌ Pas vraiment non, voici ce que dit le rapport de RTE : « la perspective d’un système électrique composé à 100% d’énergies renouvelables implique le franchissement de barrières technologiques et la maîtrise de solutions non encore testées en grandeur réelle »
5
5
1
92
Le rapport dit aussi : « [le parc nucléaire français] a permis une production d’électricité compétitive et une performance CO2 exceptionnelle, qui n’est égalée dans le monde que par des pays ou régions disposant de ressources hydrauliques uniques »
1
7
0
126
L’Agence Internationale de l’Energie a elle aussi publié un rapport "Net Zero" pour rester en dessous des 1,5°C. Et ce rapport est très clair : réduire le nucléaire = plus de chances de rater l’objectif climatique.
1
6
0
107
Les associations qui ont écrit cette tribune ont donc cité des documents qui contredisent complètement leurs propos. A ce stade, la nullité n’est pas à écarter.
2
5
0
111
A propos de scénarios, il y a ceux évalués par le GIEC pour rester en dessous de +1,5°C : Se passer du nucléaire ferme la porte à 90% d’entre eux, et ne nous laissent qu’un très faible nombre de trajectoires possibles et donc nettement moins de chance d’atteindre l’objectif.
3
25
4
116
This Tweet is unavailable.
❌ Vu que les français sont en majorité pour le nucléaire (cf point du début), on ne peut donc pas dire que les opinions des populations soient méprisées. Du coup c’est même l’inverse, ce sont les actions anti-nucléaires des ONG qui méprisent les opinions de la population… 💁‍♂️
3
3
1
116
Quand au nucléaire pas transparent ou pas démocratique, c’est juste un mensonge. Je vais vous donner quelques exemples de ce qui existe :
2
3
0
73
- Commissions locales d’informations (CLI) autour de tous les sites nucléaires qui rassemblent élus, syndicats et ONG, qui peuvent demander l’inspection d’un site, et dont tous les compte-rendus et documents sont publics : haut-rhin.fr/content/la-clis
1
2
0
67
- Haut comité pour la transparence et l'information sur la sûreté nucléaire (HCTISN), instance indépendante créée par la loi du 13 juin 2006 qui rassemble parlementaires, membres de CLI et associations environnementales : hctisn.fr
1
2
0
65
- Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN), autorité indépendante dont tous les rapports, lettres, et comptes rendus d’inspection sont publics, son groupe d’experts est ouvert à des membres extérieurs et elle lance régulièrement des consultations publiques : asn.fr/Reglementer/Participa…
1
2
0
68
- L'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (ANDRA), établissement public, tient à jour et met à disposition des citoyens toutes les données d’inventaire des déchets radioactifs : inventaire.andra.fr
2
1
0
66
Pour l’aspect démocratique, il y a juste à chercher sur internet pour tomber sur d’innombrables débats à l’assemblée, projets de lois, rapports, commissions, … depuis plus de 40 ans, soit depuis le début du parc nucléaire actuel.
1
2
1
69
Comme le dit @AStrochnis : « le nucléaire aujourd’hui est bien l’une des industries les plus transparentes en France, et son développement a été scruté, accompagné et validé par les représentants élus démocratiquement. » marianne.net/agora/tribunes-…
1
8
0
90
🗣 « Lutter contre les changements climatiques et contre le nucléaire, c’est se battre pour dépasser un système productiviste, extractiviste et néocolonial, […] s’accompagne du pillage des ressources et de la dévastation des écosystèmes et des sociétés des pays des Sud […]. »
1
1
1
48